Depuis 1998, Beatriz Moya participe à de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger. Titulaire du Master II d’Arts plastiques délivré par l’Université Paris I – La Sorbonne et du Diplôme d’Enseignement Arts Plastiques Martenot, elle est également membre de la Fondation Taylor.

Née à Paris de parents espagnols, l’univers de Beatriz Moya explore un monde de lumière et de passion. L’artiste créée des œuvres nourries de références à la fois culturelles et personnelles. Beatriz Moya adresse au spectateur sa propre vision de la vie, à la fois harmonieuse et humaniste : elle livre ainsi une peinture gestuelle où se croisent deux fondamentales humaines, la vie et la mort. Lauréate du Premier Prix d‘Arts Plastiques en juin 2011délivré par la Chambre Officielle de Commerce d’Espagne en France et le « Colegio de Espana » à Paris, son travail repose sur cette altérité propre à chaque artiste qui cherche à interpeller les spectateurs. Si Lorca disait que la beauté était vie, bonté, sérénité et passion, force est de constater que l’artiste-peintre livre dans cette œuvre singulière et personnelle l’incarnation même de ce que devrait être la beauté selon le poète espagnol, tout en l’accompagnant d’une vision définitivement contemporaine – Ombeline Duprat

Sensations, emotions carry us away to a wide dimension. The colour has been developing  filling the whole space of the canvas and becomes the essential. The movement is free and introduces the different rhythms . Light and chromatic atmospheres provide the meaning and the depth of the painting. The substance is mixed with the form bringing us a spacial notion. There are no limits, no borders. In this world, there is a place for the imaginative way. This painting inspires. The colours meet themselves and melt into each other. An inner world’s vibrations create poetical visions. Life and Death are intimately linked. This artist obtained the 2011 Arts Plastics Award  from the Commercial Chamber of Spain in France and the « Colegio de Espana » in Paris. – B.L.

Finalmente hemos sucumbido a su soberania, al poder absorbente de unas obras rotundas et inequivocas. El dominio magistral del color rojo, inmenso pero calido a la vez nos transporta a las raices ibericas de la autora. Es como un canto profundo que sale de las visceras de la tierra, la impression impetuosa de un interior explosivo. En su obra lo aparemente enfrentado parece adoptar una posicion tranquila y ordenada envolviendo al espectador que se siente absorbido y complice. Beatriz Moya a recibido el Primer Premio de Artes Plasticas 2011 del Colegio de Espana en Paris y de la Camara Oficial de Comercio de Espana en Francia. – L. Noriega